Couteaux d'entrainement

Couteaux d’entrainement

Aficionados des arts martiaux et collectionneurs invétérés de couteaux sont les plus grands fans de couteaux d’entrainement. Il ne s’agit pas du même couteau que celui créé pour une utilisation militaire. Le couteau d’entrainement est une arme blanche qui peut être manipulée avec rapidité. D’origine philippine, il s’est rapidement décliné sous une grande panoplie de modèles.

Si à la base, le couteau papillon était destiné à l’autodéfense, aujourd’hui, il fait partie intégrante de certaines disciplines d’arts martiaux tels que le Kall-Anis. Le principe de cette pratique consiste à réaliser des Tricks, des figures impressionnantes qui s'enchaînent par des ouvertures et des fermetures du couteau.

Les couteaux d’entrainement, par rapport à des couteaux classiques, se démarquent de par leur lame non tranchante. Cette conception a été minutieusement pensée pour que chaque néophyte dans le domaine du maniement du couteau ne se blesse pas. Quoi qu’il en soit, au niveau du design, il embarque la même anatomie qu’un couteau papillon. Chez Khurts, nous proposons à tout un chacun, des couteaux d’entrainements fiables, ergonomiques et de qualité premium. Vous allez pouvoir aisément trouver l’adresse qu’il faut pour manipuler un véritable couteau papillon.

Pourquoi un couteau d’entrainement ?

Si le couteau balisong peut blesser, le couteau d’entrainement est non létal. Une mauvaise manipulation de sa lame ne risque en rien de blesser le coutelier, d’où il tient son nom. Ainsi, son utilisation est uniquement destinée à accompagner un débutant dans le maniement d’un véritable couteau papillon plus tard. Au niveau de la conception, un couteau d'entraînement se caractérise bien entendu par une lame arrondie. Et à l’instar d’un balisong, il intègre également deux branches amovibles. Une fois fermées, ces branches confèrent au couteau un aspect similaire à un modèle de poche. Mais une fois ouvertes, elles forment un manche.

Des balisong d'entraînement colorés : pour le choix de l’originalité

De toute la gamme de couteaux d'entraînement que le marché propose, les balisong colorés sont les plus plébiscités. Ces modèles embarquent des coloris variés au niveau des branches amovibles. Cette particularité confère au couteau un aspect original et agréable à la fois. Alors quitte à devoir utiliser le balisong d'entraînement jusqu’à devenir un expert du maniement du couteau, autant faire en sorte que son look soit des plus plaisants.

Des balisong d’entrainement en acier inoxydable : pour le choix de la durabilité

La lame d’un couteau d'entraînement est souvent faite en cuivre. Mais les modèles qui embarquent une lame en acier inoxydable se montrent plus résistants à l’usure et à la rouille. Souvent agrémentés avec un manche cuivré et un revêtement en titane, ces modèles jouissent par la même occasion, d’un aspect artistique incomparable.

Des balisong émoussés : pour le choix de l’élégance

Ces types de couteaux d'entraînement sont équipés d’une lame émoussée avec un design en forme de griffe. En choisissant ces modèles, vous disposerez à la fois d’un couteau facilement maniable mais qui se pare aussi d’une élégance similaire aux couteaux de cou.

Comment entretenir un couteau d’entraînement ?

Pour un couteau d’entrainement, on fera l’impasse sur l’aiguisage mais pas sur l’étui. Bien que cet accessoire soit principalement dédié à protéger votre corps de la lame, il peut tout aussi bien servir à préserver l’aspect esthétique du couteau. Alors, pour éviter que le manche et la lame ne se raye, il faudra opter pour un étui confectionné à partir d’une matière douce. Le cuivre ainsi que le daim seront parfaits. Pensez également à ne pas mettre votre couteau en contact avec de l’eau. Si c’est le cas, essuyez-le convenablement avant de le remettre dans sa housse. Il en va de même si vous avez eu les mains moites lors de sa manipulation.

Affichage 1-37 de 37 article(s)

Acceptez vous les cookies ? Rien d'intrusif, promis ! C'est juste pour sauvegarder votre panier.